Actualités de La Plagne

 

Lundi 11 Juillet 2016 | Télésiège des Envers (4)   Lien vers cet article  Venez discuter de ces informations sur le Forum de Paradiski !  

Les travaux du télésiège des Envers ont débuté à la fin du mois de Juin. Pour l'heure la SAP procède au terrassement de la zone de départ. Le but : loger une gare plus encombrante que ne l'était celle des Coqs dans un espace assez réduit, où le flux de skieurs est très important. Compte tenu de la longueur de la gare (22 mètres) et de l'altitude à laquelle elle doit être installée (1792 mètres), il faut gagner une trentaine de mètres dans la pente actuelle.

 

Les travaux de la zone de départ le 7 Juillet  

 

Situation probable de la gare de départ  

 

Rappelons que le constructeur LST a prévu une installation très moderne, dont le design va probablement détonner par rapport aux autres appareils environnants, notamment à Aime 2000 où 3 télésièges de 3 générations différentes vont cohabiter... Par ailleurs, on sait désormais que les sièges, présentés comme verts au départ seront probablement rouges.

 

Infographie de la gare d'arrivée et des sièges (Nimos Design)  

 

 

Merci à Christian Vibert, Merci à fmart73

 

Jeudi 23 Juin 2016 | Nouveau plan pluriannuel d'investissement de la SAP   Lien vers cet article  Venez discuter de ces informations sur le Forum de Paradiski !  

Nous avions évoqué il y a quelques mois que le plan pluriannuel d'investissement de la SAP, présenté ici même en Décembre 2014 par Jérôme Grellet avait été remis sur le métier. Il est actuellement (précisément ces jours-ci) en pleine discussion avec la Compagnie des Alpes, qui doit fixer l'enveloppe globale de l'investissement. Jérôme Grellet avait obtenu 146 millions d'€, Jean-Yves Salle espère décrocher davantage (220 millions d'€). A l'heure actuelle, un budget de 20 à 25 millions par an sur 5 ans (soit 100 à 125 millions) serait acté. Reste à négocier la suite du plan, censé se dérouler sur 8 à 10 ans... Jean-Yves Salle a détaillé les projets qu'il entend maintenir aux élus du SIGP lors de la séance du 7 Juin dernier. Le compte-rendu est assez sommaire et ne semble ni complet ni fidèle à tout ce qui est planifié. Néanmoins, il donne une première idée de ce qui se fera avec une forte probabilité, sans pour autant encore donner de calendrier. Il est donc encore impossible de comparer cette amorce de plan avec celui de Jérôme Grellet. De même, il faut manier ces informations avec une grande prudence : les projets qui n'ont pas été évoqués ne sont pas nécessairement abandonnés... Dans tous les cas, il faudra attendre les arbitrages définitifs.

 

Etat des lieux des investissements maintenus dans le projet pluriannuel 

 

M. ALLAMAND remercie Mme Christine WOJCIK et M. Jean-Yves SALLE pour leur présence. Il cède la parole à M. SALLE afin qu’il présente le projet corrigé des plans d’investissements annuel et pluriannuel sur le domaine skiable.

M. SALLE indique que la CDA a émis un accord de principe sur le programme d’appareils mais qu’elle n’a pas encore validé le calendrier, considérant les modifications de l’organisation de la Compagnie des Alpes (mouvements de personnel et tractations financières avec la Chine pour son entrée dans le capital de la société). Il fait savoir que la programmation doit être présentée au siège le 20 juin prochain pour les 5 ans à venir à hauteur d’environ 25 millions d’euros par an, même s’il s’attend dans un premier temps à un accord à hauteur de 20 millions d’euros par an, ce qui entraînerait un décalage du projet selon la décision prise.

M. SALLE constate que les contraintes administratives sont désormais plus importantes que ce qu’il avait imaginé au départ et confirme que la SAP travaille sur l’ensemble du projet afin de préparer tous les dossiers « remontées mécaniques » et de lancer leur mise en oeuvre dès qu’ils bénéficieront des autorisations administratives. Il indique que les études préalables coûtent environ 100.000 €, alors qu’auparavant elles ne coûtaient qu’environ 20.000 €.

M. SALLE précise que durant l’été 2016 la SAP va installer le nouveau TSD des Envers (6 places débrayables) via la société allemande LST. Il reste à vérifier la date de levage des pylônes par l’hélicoptère PUMA, selon ses créneaux de disponibilités en France. Il signale que le TK de Plan Bois pourrait être mis en oeuvre, si les négociations foncières aboutissent entre la Commune de La Plagne Tarentaise et les propriétaires privés concernés. M. SALLE fait savoir que 2 tapis pourraient être posés sur la zone du boulevard et que le nouveau TSD Plagne Villages pourrait être aussi installé, alors que le TS des Aollets pourrait être raccourci et les tapis du Biquet et de la Chevrette seraient démontés. Il indique que sur le secteur de Montchavin plusieurs démontages seront nécessaires afin de mettre en place la nouvelle TC de Montchavin, celle de Pierres Blanches et le TSD du Dos Rond pour basculer sur le sommet de l’Arpette. Il annonce également la mise en place du TK de Leschaux, du TSD 6 Crozats et du tapis au Col. (...) M. SALLE présente le projet du glacier de Bellecôte qui comprend le démontage de 3 appareils. Cependant, il regrette qu’il soit nécessaire de changer les sièges des RM, alors que les équipements seront à démonter 2 ou 3 ans après. Il annonce la mise en place du TFH du Chardon pour un sauvetage intégré sur cette zone, incluant une résistance de portage au vent. De plus la TC 3000 pourrait être construite (sous forme 3 S ?) prévoyant une contrainte de sauvetage intégrée (avec retour des cabines en gare en cas de problème) : le coût de ces deux appareils est estimé à 40 millions d’euros. (...) M. SALLE fait savoir qu’il n’existe pas d’alternative au positionnement de la gare, considérant les contraintes géographiques et de risques. Il propose que la zone soit classée en zone free-ride sécurisée avec l’installation de plusieurs points d’ancrage afin de damer la zone si nécessaire. Il annonce que cette solution permettrait à la station d’ouvrir cette zone plus souvent, car actuellement, elle est fermée la moitié du temps pour raisons climatiques. Il indique que ce projet pourrait aboutir en 2019 mais que la CDA a déjà d’importants projets à financer durant cette même année et qu’elle devra faire des choix. Il propose que la station communique sur cette zone free-ride d’altitude, ce qui serait inédit en station. (...) M. SALLE projette de raccourcir le temps de trajet sur le tracé actuel du TS des Inversens, en le remplaçant par un TDS, et d’installer un retour des Inversens avec un télésiège à pinces fixes. Il fait savoir que le projet comprend également la rénovation de la ligne de Bellecôte pour environ 20 millions d’euros, en conservant le même débit, mais en changeant toutes les pinces. (...)

M. SALLE annonce que la mise en oeuvre du projet présenté, qui sera annexé au présent procès-verbal, coûtera environ 220 millions d’euros, et inclut environ 1 million d’euros de dépenses par an pour l’enneigement et 1 million d’euros par an de dépenses pour les dameuses. (...)

 

Source : Compte rendu du conseil syndical du SIGP du 7 Juin 2016

 

Vendredi 15 Avril 2016 | Télésiège des Envers (3)   Lien vers cet article  Venez discuter de ces informations sur le Forum de Paradiski !  

Lundi dernier, nous relayions le communiqué de presse du groupe MND concernant le futur télésiège des Envers, auquel était jointes des illustrations d'une gare et d'un siège. Un de ces sièges, déjà marqué du logo de La Plagne, est présenté en ce moment au Salon Mountain Planet à Grenoble. Un bon coup de com' pour la station qui décroche ainsi une première mondiale, comme déjà plusieurs fois dans le passé.

 

Les sièges du futur télésiège des Envers au Salon Mountain Planet  

 

 

Source : Page Facebook remontees-mecaniques.net | Merci à remontees-mecaniques.net

 

Lundi 11 Avril 2016 | Télésiège des Envers (2)   Lien vers cet article  Venez discuter de ces informations sur le Forum de Paradiski !  

Le 21 Mars dernier, nous évoquions le fait que le constructeur du futur télésiège des Envers serait LST, une première pour ce constructeur à La Plagne. Il s'agira également de la première installation de ce type de télésiège pour ce constructeur. L'information a été confirmée par un communiqué de presse du groupe MND dont LST est la filiale française :

“MND annonce la signature du premier contrat pour sa nouvelle gamme de remontées mécaniques débrayables : sa filiale française LST équipera la célèbre station de La Plagne dans les Alpes avec un télésiège débrayable 6 places de nouvelle génération. (...) Le Groupe MND livrera ce télésiège 6 places débrayable cet été, pour une mise en service prévue avant le démarrage de la saison d'hiver. L'accord porte sur la fourniture de tous les équipements, la SAP réalisant elle-même les travaux de génie civil et de montage, avec l'assistance des équipes LST. (...) L'une des innovations majeures de la nouvelle génération d'appareils débrayables porte sur une technologie novatrice pour la pince débrayable qui lie le siège ou la cabine au câble, en améliorant significativement les performances de l'installation, et facilitant sa maintenance. (...) Le design des gares de départ et d'arrivée et l'ergonomie des véhicules ont par ailleurs été repensés en concertation avec les exploitants de nombreuses stations afin de satisfaire leurs demandes d'évolution pour un impact réduit sur l'environnement, une amélioration de la sécurité et du confort des passagers.”

 

Visuel de l'appareil retenu publié dans le communiqué 

 

Source : mnd-bourse.com | Merci Rodolphe

 

Mercredi 30 Mars 2016 | Restructuration de Plagne Centre - Plagne Villages (2)   Lien vers cet article  Venez discuter de ces informations sur le Forum de Paradiski !  

Nous évoquions il y a 10 jours le projet de remise à plat des remontées du secteur de Plagne Centre et de Plagne Villages, qui aurait notamment pour conséquence la suppression du Télébus. Une réunion d'information s'est tenue aujourd'hui à Plagne Centre à l'initiative de l'USPV, à laquelle étaient invités à s'exprimer le Maire de La Plagne Tarentaise, Jean-Luc Boch, et le Directeur général de la SAP Jean-Yves Salle. On a compté une centaine de participants malgré la période (hors vacances scolaires), le jour (un mercredi) et l'horaire (fin de matinée).

Jean Luc Boch a d'abord cherché à rassurer l'auditoire, en précisant que c'était un projet et non une décision déjà arrêtée. Selon lui, rien n'est encore abouti. Ce projet n'étant pas encore mûr, n'aurait selon lui pas dû être connu si tôt. Il a donc regretté les réactions très vives que cette ébauche a pu susciter. Il a réaffirmé sa volonté de mettre en place une réelle concertation, précisant que les règles de la démocratie s'appliqueraient, à savoir que la majorité des acteurs concernés déciderait in fine du sort de ce projet. Le Maire a néanmoins rappelé que Plagne Villages souffrait, comme les autres stations, du problème des lits froids. Selon lui, sur les 54.000 lits existants, la moitié seulement sont rentables à 70-80 % (les appartements dans le circuit commercial), l'autre moitié ne l'étant qu' à 20 % seulement (les appartements occupés presque exclusivement par leurs propriétaires).

Jean Yves Salle a lui présenté les enjeux. La SAP est confrontée au problème que pose l'engorgement de la Bergerie. Il précise qu'elle est déjà saturée, et que la situation ne peut qu'empirer avec 1.200 lits supplémentaires pour Plagne Villages et Plagne Soleil à l'horizon en 2017. Il est impossible d'augmenter le débit Bergerie sur son tracé actuel, en raison du récent Plan de prévention des risques miniers. Selon lui, la seule solution est de construire un télésiège débrayable d'un débit similaire à celui de la Bergerie entre le Boulevard et la butte de l'ancien Véga. Cet appareil est estimé à 9 millions d'€. Mais pour le construire le démontage du Télébus lui parait indispensable, car les nouvelles normes rendent impossibles un passage sous la ligne du Télébus et un passage par-dessus ne serait pas raisonnable.

Les deux décideurs sont conscients que l'accord des syndicats de copropriété de Plagne Villages est juridiquement indispensable, eu égard au respect des conventions contractuelles en vigueur. Pour compenser la perte du Télébus, il est proposé des navettes routières, avec une fréquence de passage de 10 minutes entre la Place Perrière et tous les arrêts de ligne jusqu'à Plagne Soleil. Le Maire annonce aussi qu'un parking de Plagne Soleil de 220 places, jusqu'ici inutilisé, a été racheté par la Mairie et sera mis à disposition des résidents de Plagne Villages. Il a aussi fait l'annonce de la prochaine baisse des tarifs de l'eau de 20%.

Après les prises de parole de Jean-Luc Boch et de Jean-Yves Salle, la salle a pu s'exprimer. Le sentiment qui dominait est un rejet en bloc de ce projet. Aucune des compensations ne convainc les propriétaires présents, qui réitèrent leur refus de voir démonter le Télébus, évoquant même clairement une pétition qui pourrait vite atteindre des milliers de signataires

Dans l'état actuel, étant donné cette opposition frontale et l'accord indispensable des copropriétés concernées, on voit mal comment ce projet pourrait être mené à bien. Conscient, Jean-Luc Boch repose l'exigence d'une large concertation.

Des propositions alternatives ont été émises par l'assistance. Pourquoi ce nouveau télésiège débrayable ne partirait-il pas de Plagne Villages ou bien du front de neige de Plagne Centre, plutôt que du Boulevard ? Il n'y aurait, dans ce cas, plus de croisement avec le Télébus. A ces deux propositions, Jean-Luc Boch répond par la perplexité. Il ne voit pas en quoi un télésiège partant de plus haut que la Bergerie pourrait le désengorger. Pour lui les deux doivent être au même niveau si on veut obtenir ce résultat. Il apporte ensuite un complément d'information. Alors que certains arguments donnés entendaient démontrer que la SAP agissait pour des raisons comptables, le Maire oppose qu'elle s'apprête au contraire à investir 200 millions d'€ sur les 8 prochaines années. Il confirme ainsi que le plan présenté par Jérôme Grellet (140 millions d'€ sur 10 ans) est abandonné et sera prochainement remplacé par un autre. Nous tacherons de le présenter ici en détail rapidement.

 

La réunion du 30 Mars  

 

Merci à Alain et Agnès

 

Lundi 21 Mars 2016 | Télésiège des Envers   Lien vers cet article  Venez discuter de ces informations sur le Forum de Paradiski !  

Le 9 Novembre dernier, nous révélions le tracé du futur télésiège des Envers, construit sur un tracé proche de l'ancien télésiège des Coqs.

La création de cet appareil a été soumise à une autorisation environnementale (dont la décision publiée fin Décembre n'était ni un accord ni un refus, mais une demande de complément d'information...) ainsi qu'à enquête publique qui court jusqu'au 31 Mars.

Les procédures administratives suivent leur cours normal, si bien que la construction est toujours prévue pour cet été et l'ouverture pour la saison prochaine. D'ailleurs, un panneau a été implanté en haut du télésiège de La Roche pour annoncer la nouvelle aux skieurs. Rappelons que les 3 télésièges arriveront sur le front de neige d'Aime 2000.

Il avait été initialement prévu de déplacer sur ce tracé l'ancien télésiège débrayable de Montalbert, datant de 1995. Il semble que la SAP penche désormais pour un appareil neuf. Certaines informations font état du choix d'un constructeur nouveau à La Plagne : LST. Toutefois, la décision n'est pas encore actée et ne le sera que dans quelques jours.

 

Schéma de situation du futur télésiège des Envers  

 

Source : Société d'Améngament de La Plagne | Merci à Christian Vibert

 

Dimanche 20 Mars 2016 | Restructuration de Plagne Centre - Plagne Villages   Lien vers cet article  Venez discuter de ces informations sur le Forum de Paradiski !  

Il semble que le nouveau Directeur-Général de la SAP ait décidé de chambouler le plan pluriannuel d'investissement présenté fin 2014 par Jérôme Grellet. En tout cas, les priorités sont revues, les dates annoncées initialement sont rebattues et de nouveaux appareils sont envisagés.

Ainsi, alors qu'elle était prévue pour 2024 (avec la réalisation d'un nouveau télésiège au départ de Plagne Villages), la restructuration des remontées du secteur Plagne Centre - Plagne Villages a été mise à l'étude pour 2017/2018. La raison de cette nouvelle priorité semble être le télésiège Bergerie, victime de son succès, dont la SAP craint la saturation avec les nouveaux hébergements prévus à Plagne Villages et Plagne Soleil.

Ainsi, un programme de refonte complète a été étudié et... il fait grand bruit. La réalisation d'un nouveau télésiège débrayable (probablement 6 places) est projetée entre le départ de l'actuel télésiège du Boulevard et l'arrivée de l'ancien télésiège du Véga (ici appelé Véga par nostalgie, mais ce n'est probablement pas le nom envisagé), dont la principale fonction serait donc de désengorger la Bergerie. Afin de réaliser ce télésiège, la SAP envisage évidemment le démontage du Boulevard (remplacé par deux tapis le long de la piste), mais également celui du Télébus (qui serait remplacé par des navettes). La raison du démontage semble être que le Télébus ne peut être maintenu avec ce nouvel appareil en raison de leur croisement... Par ailleurs, à Plagne Villages, le téléski des Aollets serait démonté et remplacé par un appareil neuf, mais qui s'arrêterait en haut du front de neige avant de croiser la Bridge... Enfin, celui de la Chevrette serait également démonté et probablement remplacé par un tapis couvert, comme il en existe déjà dans plusieurs zones réservées aux débutants.

 

Schéma de la situation actuelle des remontées autour de Plagne Villages  

 

Schéma de la situation à l'étude pour 2017/2018  

 

C'est rien de dire que ces éventualités ont déclenché le mécontentement d'une partie des propriétaires de Plagne Villages. Car le Télébus représente pour eux davantage qu'une simple remontée, c'est surtout un lien d'après ski (leur Télémétro en somme) et ils ne sont pas prêts à envisager d'emprunter à la place des navettes (électriques ou pas) dont la fréquence sera forcément inférieure à celle du Télébus, et ce même si elles desservent déjà le haut de la station.

L'USPV (l'Union des Syndicats de Plagne Village) s'est saisie de la question. Lors de l'Assemblée générale le 14 Mars, ces projets ont été débattus. A son initiative, une rencontre a été organisée avec le Maire de La Plagne Tarentaise le 30 mars prochain. Nul doute que la soirée risque d'être animée.

On se rappelle que les propriétaires de Plagne Villages avaient déjà bloqué le projet de démontage pur et simple des Aollets en 2010, en exerçant une pression certaine sur les élus et en organisant une action qui avait eu un écho médiatique... Que va-t-il se passer concernant le Télébus ? A suivre...

 

Source : Société d'Améngament de La Plagne | Merci à Christian Vibert

 

 

 

 

Toutes les actualités archivées
2002200320042005200620072008 2009 20102011201220132014

© 2002-2014 - www.PERSo-LAPLAGNE.fr - Romain GUIGON | Site créé en 2002 | Version 7.5 | Mentions légales | Haut de page | Statistiques par Xiti

Loueur de skis, Ecole de ski, Restaurateur...?

VOTRE PUBLICITÉ ICI TOUTE LA SAISON